De haut en bas.

• La place
de Grève
en 1583.

• Le lépreux
et le boute-dieu
en 1396.

• Les Vikings
en 846.

7. La mise
en pages

Effet spécial      La maquette de l'incendie du Petit-pont fut l'une des plus longues à réaliser : il fallait
installer deux dispositifs électriques. L’un éclairait en rouge l’intérieur des maisons du Petit-Pont

(ci-dessous). L’autre activait la mise à feu de récipients métalliques remplis d’une poudre spéciale qui dégageait
de la fumée chaude, ascendante.
Incendie du Petit-pont

En effet, les premiers essais de fumée (ou de brume) furent
obtenus par l’évaporation de glace carbonique arrosée d’eau
chaude (lever de soleil sur le Louvre de Charles V, brouillard

de la tour de Nesle). Ce type de fumée, très froid, ne s’élevait
que sous l’action du souffle d’un sèche-cheveux et, pour cette raison,
fut abandonné.

Six groupes de flammes figurent sur l’image. Chacun de ces
groupes fut allumé, immédiatement photographié et éteint.

Le placement sur l’image fut réalisé par montage informatique.