5. Les sujets du reportage

Il fallut du temps pour faire développer les films, pour lire
et classer les papiers qui les enveloppaient
et sur lesquels Ahasvérus avait noté non seulement les dates
des prises de vue mais aussi ses impressions.

Dans la liste suivante, les reconstitutions en maquettes d'archi-
tectures et de machines figurent en italique, occupant 60% du livre.

L’arrivée des films.
Les congés payés.
La grande crue.
L’exposition universelle :
le manoir à l’envers.

L’exposition universelle :
la tour Eiffel.
L’exposition universelle :
le marteau-pilon du Creusot.

Le siège de Paris :
la boule de Moulins.

La Commune. Les Tuileries.
Les théâtres
de l’île Louviers.

Le zouave et la cantinière.
Les cagnards
du quai de Gesvres.

L’Inconnue de la Seine.
Les Quasimodo
du pont Neuf.
La guillotine.
Le calendrier
de Fabre d’Eglantine.
Le pont
de la fête de la Fédération.

Rencontre
avec un immortel.
Le moulin-nef.
Le bateau à remonter
la Seine.

Le sergent recruteur.
La lavandière de la Bièvre.
Les ponts au Double
et St-Charles, le Petit-Pont.

2009
1936
1910
1900

1889

1878

1870

1971
1864

1859
1859

1855
1833

1795
1794

1790

1759

1758
1756

1721
1720
1718

1715
1704
1710

1704

1685
1657
1655

1650
1645
1620

1615
1601
1583
1582
1572
1557
1550
1550
1546
1450
1406
1396
1393
1375
1350
1290
846
862

24

La pompe de la Samaritaine.
La place Dauphine.
La joute
du pont Notre-Dame.

Le moulin
à vent de Beaugrenelle.

Le pont Royal.
Le pont Rouge.
Les galériens
de la Tournelle.

La tour de Nesle.
Le meunier à l’anneau.
Le couvent
des Grands-Augustins.

Le feu de la Saint-Jean.
L’arbre de Robin.
L’Hôtel de Ville.
Le calendrier grégorien.
La Saint-Barthélemy.
Le miroir de Nostradamus.
Le moulin de la Monnaie.
Le Grand Châtelet.
Le pont Saint-Michel.
Le pont aux Meuniers.
L’éclipse totale de soleil.
Le lépreux et le boute-dieu.
Le bal des Ardents.
Le Louvre de Charles V.
Le fou du roi.
L’armure à l’écrevisse.
Les drakkars.
Le pont
de Charles le Chauve.

L’arrivée à Lutèce.

Sarah

L'invention nécessaire

Donner une idée du passé en publiant des images anciennes accompa-
gnées de photos de vestiges actuels relève de la tradition. Restituer des
architectures disparues en recherchant le réalisme photographique est une
entreprise infiniment plus difficile. surtout quand les sources documentaires
sont imprécises. Au delà du 17e siècle, (à l'exception des Très Riches
Heures
du duc de Berry), le maquettiste est alors obligé d'inventer.

Ce fut le cas du Moulin de la Monnaie (ci-contre), dont la reconstitu-
tion en maquette de la machine obéit au raisonnement suivant :
pour rendre son accès difficile, le moulin était construit en peine eau. Sa
surveillance était facilitée par un chemin de ronde sur lequel s'ouvrait une seule porte (fenêtres à l'étage). Un
escalier, protégé par une avancée du toit permettait le transport des caisses d'or. La roue à aubes, montée sur un
berceau réglable en hauteur à l'aide de vérins, avait un mécanisme semblable à celui de la pompe de la
Samaritaine. Enfin deux palissades convergentes, en amont de la roue à aubes accentuaient le courant de la Seine.